Pour revenir au menu des biographies cliquez ici


Jean CLARET en robe d'échevin.


Biographie de Jean CLARET

 

Jean Claret est baptisé le 11 octobre 1620 à Lyon, il appartient à une famille bourgeoise de Lyon de premier plan, son père Claude Claret était marchand comme son grand-père Pierre Claret.

Il achète le 23 septembre 1681, avec son frère Blaise ( 1614-1688), le château de la Tourette, à Jean Michon son beau frère, marchand. Jean Michon s'était marié avec Etiennette Claret, soeur de Jean et Blaise.  Le château appartenait au XVI ème siècle à Messire Alexandre, Marquis de la Tourette.

Le 28 octobre 1682 un acte notarié nous donne la description complète des bâtiments qui étaient en très mauvais état, Jean Claret entreprit de nombreuses réparations. Le château de la Tourette était une terre nobiliaire, ce qui permettra plus tard d'acheter une charge d'échevin c'est à dire "fonctionnaire", étape essentielle afin d'accéder à la noblesse.

Le frère de Jean, Blaise Claret était Canabassier c'est à dire marchand de toiles de chanvre et d'articles de lingerie, serviettes, nappes, sacs,  confectionnés par les Lingères, puis banquier à Lyon et enfin échevin, charge qu'il pu acheter grâce à la possession de la terre nobiliaire de la Tourette.

Jean Claret continuait le négoce de l'épicerie en étant fournisseur d'huile d'olive du consulat. Ce métier d'épicier "rattrapera" Jean Claret de La Tourrette (le même anobli), lorsque qu'un plaisantin inscrivit à côté de la devise de la famille sur le portail des Fleurieu "Claret non Nocet", la mention "Ex oleo Claret".

Cette étape franchie par Blaise a été fondamentale pour la famille Claret, car elle lui a donné l'accès à la noblesse de Robe.

A sa mort pendant son mandat d'échevin en 1688, Blaise Claret laisse son frère Jean seul propriétaire du château. Jean pourra ainsi devenir quatrième échevin à la place de Blaise en 1689 puis second échevin en 1690.

En 1689 Jean CLARET participe à l'effort de la guerre de Louis XIV en finançant au hauteur de 7.200 livres un emprunt de 300.000 livres souscrit par le consulat de Lyon le 15 mars 1689 aux notables de la ville afin de financer les armées du Roi. Le 20 avril 1689, Louis XIV envoie uneLettre de remerciement aux donateurs lyonnais dont Jean CLARET.


Il obtint également une charge plus importante en devenant
secrétaire du roi, maison et couronne de France et de ses finances en la généralité de Lyon.

Il reçoit sa lettre d'anoblissement le 22 décembre 1690.

Il choisit comme armes d'argent à la bande d'azur chargé d'un soleil d'or.

Jean Claret, peut désormais s'appeler CLARET de LA TOURRETTE, et on ajoute un "R" à "TOURETTE" afin de se différencier du propriétaire précédant du château de la Tourette, le Marquis de La Tourette. Cependant, on fait très souvent l'erreur d'écrire LA TOURRETTE avec un seul "R", ce qui est définitivement infirmé par la présence des Ex-Libris de la Famille, qui écrive LA TOURRETTE avec la bonne orthographe.

Cette démarche d'ascension sociale permit donc le passage de la position de marchand bourgeois de premier plan, à celle tant appréciée de son milieu, que confère l'appartenance à la noblesse de robe.»
 

Jean avait son portrait avec ceux des autres échevins dans l'hôtel de ville de Lyon, en 1793, les révolutionnaires le brûlèrent au cours d'un de leurs "autodafés démocratiques".

Il avait épousé marguerite Vial, morte dans le monastère de saint Elisabeth à Lyon  le 9 septembre 1713 à l'âge de 84 ans. Ils eurent six fils et quatre filles qui poursuivront l'ascension familiale.

 


Progression possible:

SOMMAIRE MENU GENEALOGIE DE 1575 à 1792 Pierre CLARET Claude CLARET Jean CLARET→Biographie de  Jean CLARET

 

SOMMAIRE BIOGRAPHIES→ Biographie de  Jean CLARET